• fissure-anale

    La fissure anale est une déchirure ou un ulcère dans la paroi extérieure de la zone du rectum, elle est généralement située dans la partie postérieure ou antérieure de l’anus, mais peut aussi apparaître n’importe où sur la circonférence de l’anus. Si elle est laissée sans surveillance, elle peut éroder à travers l’ensemble du canal anal, et même créer une fistule, une deuxième ouverture, une inflammation, et même la destruction des tissus le long de l’intestin. elles sont souvent accompagnées par des saignements anaux et des démangeaisons dans la région. elle est généralement favorisée par un défaut dans le canal anal, bien à l’intérieur (Papilles anales, cryptes, polypes …) ou à l’extérieur (hémorroïdes).


    On estime qu’un adulte sur deux est touché par une gêne dans la zone du rectum, comme les hémorroïdes, les abcès, fistules anales, coccyx, et carcinomes rectaux. Par honte, beaucoup de ceux touchés tentent de traiter seuls leurs propres malaises par des pommades, des crèmes ou des remèdes de grand-mère avant de consulter un médecin.

    La fissure anale est une pathologie très douloureuse, qui varie d’une légère douleur anale à des heures de douleur provocante une incapacité du patient. Cette douleur est généralement responsable d’un changement dans l’humeur qui finit par affecter la famille, le travail et la vie sociale, surtout lorsque la douleur est d’une haute intensité et maintenue pendant plusieurs heures.

    Les épidémiologistes estiment que 8% des hommes et 25% des femmes ont des fissures. Ce problème est plus fréquent chez les jeunes que chez les plus âgés. Beaucoup de femmes développent des fissures anales pendant la grossesse ou l’accouchement.

    Quelles sont les causes?

    Les médecins ne comprennent pas vraiment pourquoi certaines personnes développent des fissures anales et d’autres pas, aucune activité ou profession sont particulièrement sujettes au développement de fissures anales. Mais tout traumatisme du canal anal peut provoquer une fissure. Les relations sexuelles anales, les constipations répétées, les diarrhées chroniques, les examens rectaux chez le médecin ( coloscopie par exemple ), l’insertion d’un objet dans l’anus peut entraîner une blessure traumatique, notons aussi que des maladies d’intestins comme la maladie de Crohn sont aussi un facteur de risque particulièrement important et sans oublier l’exposition au stress et les maladies de la peau localisées au niveau de l’anus.

    Les symptômes

    Le symptôme le plus commun est le sang rouge vif sur le papier hygiénique après la défécation, ou des gouttes de sang dans la cuvette des toilettes, Spasmes douloureux après la défécation.

    Au moins 50 % de toutes les fissures guérissent toutes seules ou avec un traitement non chirurgical, y compris l’application des crèmes spécifiques, laxatifs, alimentation riche en fibres pour prévenir la constipation et l’utilisation de bain de siège (plonger la région anale dans un bain d’eau chaude pendant environ 20 minutes plusieurs fois par jour).

    Prévention de la maladie

    Mesures d’hygiène alimentaire comme une bonne alimentation, l’exercice régulier, éviter la constipation et la consommation de substances épicées ou toxiques tels que le tabac, augmenter l’apport de liquide pour hydrater les selles et faciliter leur évacuation.
    Les patients atteints de maladie qui favorise la formation de fissures anales devraient suivre un contrôle médical régulier.